communication animale logo

Le chien: ultime résistance à la désocialisation ?

Le chien: ultime résistance à la désocialisation?

Orenda
Orenda

Si vous avez un chien vous allez comprendre de quoi je vous parle et si vous n'en avez pas encore, alors peut-être allez-vous y songer...
Je vais partager avec vous mon expérience et bien évidemment vous être libre de vous y reconnaitre...

Nous avons décidé avec ma petite famille d'adopter un chien l'an passé. Voilà donc quelques mois que nous cohabitons avec cet être à quatre pattes...

Si je passe ses moeurs parfois douteuses avec les crottes de chat, je dois dire que j'apprécie beaucoup sa présence. J'avais envisagé cette relation comme une découverte. C'était pour moi l'occasion de dépasser cette peur qui trainait comme un miasme et que j'avais transmis de manière tout à fait passive à mes enfants... la peur des chiens.

Comme toute les peurs elle était à la fois justifiée par mes mauvaises expériences et injustifiable car parfois hors de ma portée. "Mais pourtant tu peux parler aux animaux, tu ne devrais pas avoir peur!" Et bien l'un n'empêche pas l'autre.
Désolée pour le mythe, mais nous sommes des êtres doués d'émotions et ces émotions sont parfois complexes.

Bien évidemment j'avais quelques clefs pour me libérer, notamment sur des mémoires de vies passées. C'est parfois utile de canaliser les informations, on reçoit des cadeaux de l'univers! Je sentais que prendre un chien me permettrait de faire éclater le dernier rempart avec ces mémoires...

Donc voilà ma peur rangée dans le passé, mes enfants et moi même libérés de ces réactions inappropriées , plus nous faisions connaissance avec "la bête" plus nous pouvions décoder les réactions des autres chiens. Non pas qu'il n'y ait aucun danger possible, mais que ce danger est d'autant plus appréciable et évitable quand on connait les codes.

Pour en revenir à notre chien, donc j'avais prévu que sa présence allait nous guérir, ce qui a été réel et magique mais je n'avais pas envisagé cette part sociale. Le fait qu'aucune de mes promenades à venir ne serait plus pareille.

C'est là où ceux d'entre vous qui ont des chiens pourront nous en parler (n'hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires.) Le chien joue un rôle social extrêmement important. Fini les balades ou personne ne vous adresse la parole, fini les écouteurs sur les oreilles, vous voilà en connexion avec le monde à la rencontre de congénères. Car votre chien a bien décidé de valoriser sa sortie par un tissage de réseau hors du commun, et par la même vous ouvrir la communication avec des inconnus.

Je vous raconte cette petite anecdote pour illustrer mes propos; nous étions sortis par un jour un peu gris, j'avais réussi à convaincre mes mini-pouces que notre mascotte avait besoin de se dégourdir les pattes (et eux aussi par la même occasion!). Au loin une dame d'un certain âge marchait à pas lents, nous étions assis sur un banc et la chienne s'est mise à l'observer. Son attitude montrait un intérêt plus fort qu'à l'accoutumée comme si elle reconnaissait cette personne. Quand cette dame s'approche je vois qu'elle sourit en voyant la chienne, je lui dit qu'elle doit sûrement aimer les animaux car la chienne avait très envie d'aller la voir.
A ces mots son visage s'est illuminé et elle s'est mise à nous raconter sa vie dans le désert avec les chameaux et les fennecs qu'elle avait adoptés pour ses enfants. Nous buvions ses paroles, comme si on nous contait l'histoire du soir. Quelle vie incroyable! C'était génial de partager ce récit, et cette dame s'en est allée toute heureuse d'avoir pu recevoir tant d'attentions.
Jamais cette rencontre n'aurait été possible sans la chienne, jamais nous n'aurions su pour les chameaux et les fennecs, alors merci. Je remercie tout les jours notre chienne de nous permettre d'aller au delà des apparences rencontrer des âmes humaines et animales. Sortir de notre zone de confort pour faire ce qui est, à mon sens, une de nos priorités, notre rôle social.
Nous sommes de plus en plus dans des relations superficielles, au travers d'artifices, d'illusions sociales faites de réseaux binaires alors remercions le chien de nous maintenir la tête hors de l'eau. D'oser échanger un sourire, une parole avec des gens qui n'ont peut être rien en commun avec nous hormis un coeur qui bat.
J'admire sa capacité à se faire apprécier de tous, à savoir comment aborder les autres pour se faire accepter. Pas de perte de temps, les chiens savent se mettre sur la même longueur d'onde. Soit ça passe, soit ça casse.
Pour tous ceux qui me lisent mais qui n'ont pas cette fluidité, ne perdez pas patience, sachez que votre chien vous aide à travailler sur vous et votre rapport au monde. Pensez à accueillir ce miroir qu'il vous offre.

Je vous remercie pour votre lecture, n'hésitez pas à interagir avec mes propos en bas de la page.
Merci à ma chienne de nous permettre d'évoluer chaque jour...
Retrouvons notre capacité à aller vers les autres, revenir dans le monde réel au delà de nos illusions informatiques.


Laissez un commentaire

(*) : champs obligatoires